Présentation
Le travail du pain peut se réaliser seul, mais au prix de grands efforts ; il gagne à être partagé. Une équipe peut aborder les différentes étapes de la fabrication de façon plus souple qu'une seule personne. Les étapes peuvent s'enchaîner et se superposer  dans la bonne humeur du groupe.

"Les quatre aliments"
Au début est la terre d'où sort le blé qui donne la farine. De farine et d'eau la pâte gonfle sous l'effet du levain. L'air nourrit le feu qui chauffe le four et cuit le pain.
Un peu de sel pour le goût et voilà la baguette croustillante, la tourte ronde et la délicate tresse viennoise. Le groupe venu de l'entreprise, muni des instructions de base va tenter l'aventure du pain sous la conduite bienveillante de l'animateur.

Les deux propositions
" Les quatres aliments" est un stage destiné à souder une équipe autour d'un enjeu ; la fabrication d'une fournée réussie. Tous les coups sont possibles dans un esprit de solidarité totale.
"Sortir du pétrin" a pour vocation de donner à un groupe issu d'un public en difficulté la possibilité de valoriser chacun de ses membres  dans la chaleur des tâches partagées.

Sortir du pétrin
La fabrication du pain commence au pétrin, la maie de bois de nos grands-mères. Dans cette cuve que la pâte à pain commence sa vie. Sortir du pétrin c'est affronter un brassage difficile dont l'issue est une pâte lisse et ronde. Pour cela les membres du groupe se relaient afin d'aller au bout, le tour de main s'échange, les plaisanteries fusent et le travail mené ensemble donne à chacun le sentiment de sa valeur particulière.

Tous travaillent dans le but d'arriver à la sortie du four des miches chaudes craquant dans les paniers d'osier. Un tel labeur partagé autorise les échanges, renforce les liens, permet une fabrication plus aisée, de vivre l'effort solidaire d'une chaude complicité. La récompense est au bout du tunnel, le pain symbole d'amitié.

6